MÉCANISMES

  MATRICE DE SUIVI DES MECANISMES INTERNATIONAUX DE PROTECTION DES DH
                               
  RECOMMANDATIONS MECANISMES   ACTIONS PREVUES ACTIONS MENEES OBSERVATIONS
  EPU CDH CDESC CAT CDE CEDEF   Comm. Afr. ODD (cible)
                             
  Continuer ses efforts pour ratifier les traitées internationaux de droits humains 5.1.                      
  Accéder aux traités internationaux auxquels le Togo n’est pas partie, en particulier le protocole facultatif du CEDEF 5.2.                      
  Accélérer le processus de création d’un comité national des droits de l’enfant prévu par le code de l’enfant 5.19                 1. Faire un plaidoyer auprès du gouvernement pour la mise en œuvre de cette recommandation

2. Vulgariser et sensibiliser les populations sur l’existence, et le fonctionnement du Comité

   
  Etablir un Plan d’Action National sur la prévention de la torture et allouer des ressources suffisantes pour sa mise en oeuvre 5.21.                      
  Continuer à développer le cadre normatif institutionnel au niveau national en intégrant tous les instruments et traités ratifiés par le Togo dans le système législatif du pays 5.22.                      
  Continuer les efforts de sensibilisation et de formation aux acteurs travaillant dans le domaine des droits humains 5.24.                      
  Soumettre les rapports en retard aux organes conventionnels du Haut-commissariat aux droits de l’homme 5.37                      
  Aligner la définition légale de la torture avec la Convention contre la torture et autres traitement cruels, inhumains ou dégradants 5.67. 15   7                
  Aligner son Code pénal avec les normes internationales, en vue d’intégrer des garanties judicaires contre la torture, comme le droit à un avocat dans toutes les étapes d’une procédure criminelle, y compris lors de la détention provisoire 5.69. 15                    
  Remédier au problème croissant de la détention préventive et des conditions dans les prisons 5.70. 18                    
  Faciliter l’adoption d’un nouveau Code de procédure pénal qui inclut la notification des accusations, le droit à être assisté par un avocat, l’examen obligatoire médical et la notification aux membres de la famille, en vue de renforcer les droits des personnes en garde à vue 5.71.                 1. lobbying, plaidoyer auprès du gouvernement et autres décideurs pour la révision de la loi sur l’administration de la justice et l’adoption du nouveau code de procédure pénale

2. sensibilisation de la population

 

   
  Améliorer les conditions des prisons dans les centres de détentions en développant et mettant en oeuvre une stratégie mettant fin à la surpopulation carcérale actuelle, tel qu’accepté à l’EPU en 2011, entre autres en limitant l’utilisation de la détention préventive et développant des formes alternatives de punition, ainsi qu’en assurant l’accès à la nourriture et l’eau potable, des sanitaires et le traitement médical 5.74. 18                    
  L’État partie devrait prendre des mesures pour garantir le droit de toute personne privée de sa liberté à avoir accès à un recours immédiat pour contester la légalité de la détention, et systématiser les visites des lieux de détention afin d’identifier et de mettre fin à toute détention arbitraire, y compris des personnes détenues pour dette   17                    
  Garantir que toutes les allégations de détention et arrestation arbitraires et de torture font l’objet d’enquêtes rapides et complètes et les suspects traduits en justice 5.83. 16   9                
  Améliorer l’accès à la justice pour les femmes par le biais d’une aide légale et garantir les femmes défenseurs de droits humains peuvent travailler sans risque et ne sont pas entravé dans leurs activités 5.85.                 1. mettre en place un mécanisme d’alerte précoce pour les femmes défenseurs des DH;

2. Faire un plaidoyer pour que le gouvernement prenne un décret d’application de la loi portant aide juridictionnelle ;

3. sensibiliser les populations sur le fonctionnement de l’aide juridictionnelle

4. Sensibiliser la population sur le droit de a femme à porter plainte

5. accompagner les victimes dans la rédaction des plaintes

 

   
  Adopter des mesures pour garantir le droit à la vie, la liberté, et la sécurité des personnes, en particulier pour prévenir les pratiques de justice populaire ainsi que l’impunité des coupables, faciliter les activités des organisations de droits humains qui combattent ces pratiques 5.87.                      
  Continuer à renforcer le système judiciaire, en particulier l’indépendance du secteur judiciaire, accès à la justice et combattre l’impunité 5.90.                      
  Prendre des mesures pour sensibiliser ses propres citoyens concernant les droits et les procédures judiciaires afin d’améliorer leur accès la justice 5.91.                      
  Poursuivre la réforme du système judiciaire pour renforcer son efficacité, en particulier par améliorant l’accès à la justice et aux conditions de détention 5.92                      
  Garantir que les violations commises par les membres des forces de sécurité font l’objet de poursuites légales 5.93                      
  Renforcer les moyens d’action du centre de formation pour les professions judiciaires créé en 2010 5.94                      
  Renforcer l’Etat de droit en dépolitisant le secteur judiciaire et d’application des lois et en renforçant les enquêtes sur la corruption, les violations des droits humains et les abus 5.96.                      
  Garantir la liberté de réunion pacifique sans restrictions et éviter les détentions arbitraires et éviter également l’usage excessif de la force durant ces réunions 5.97. 20                    
  Continuer les efforts pour améliorer les droits humains dans le pays, en particulier l’éducation des filles 5.122                      
  Accélérer le processus de ratification du Deuxième Protocole facultatif se rapportant au PIDCP 6.1.                      
  Intégrer dans la législation nationale la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants 6.5.                      
  Accélérer le fonctionnement de la Commission nationale des droits de l’homme en la rendant conforme aux Principes de Paris 6.7.                      
  Adopter des mesures garantissant l’indépendance et l’impartialité de la Commission nationale des droits de l’homme, veiller à ce que le processus de nomination de ses membres soit transparent et soumis à une surveillance indépendante et rendre les enquêtes de la Commission accessible au public 6.8.                 1. plaidoyer et lobbying
Auprès du gouvernement et autres décideurs pour :
-l’élection et l’installation des membres de la CNDH
-dotation de la CNDH des moyens matériels et financiers adéquats
-l’effectivité du MNP
2. Faire le suivi pour un choix transparent des membres de la CNDH
3. Faire un suivi de la garantie de l’indépendance et de l’impartialité de la CNDH
4. sensibilisation à l’endroit des autres membres de la société civile et à l’endroit des populations.
   
  Réformer les lois qui entravent l’exercice de la liberté d’expression pour s’assurer qu’elles sont conformes aux normes internationales relatives aux droits humains 6.25.                      
  Envisager d’adresser une invitation permanente aux procédures spéciales de l’ONU 7.7                      
                             
  Continuer les efforts visant à promouvoir le rôle des femmes dans la prise de décision et atteindre l’égalité des chances 5.45.                      
  Multiplier les activités entreprises en vue d’augmenter la participation des femmes dans la vie politique et la prise de décision 5.46.                      
  Renforcer la politique nationale sur l’égalité et l’équité des genres 5.47                      
  Intensifier son combat contre la violence à l’égard des femmes et des filles et continuer le combat contre les stéréotypes 5.48                      
  Renforcer les efforts pour prévenir et combattre toutes les formes de discrimination et violence à l’égard des femmes, des enfants et autres groupes vulnérables par le biais de l’adoption d’une législation complète et de campagnes de sensibilisation 5.50                      
  Continuer à intensifier les efforts destinés à atteindre l’égalité et la non-discrimination dans le cadre de l’égalité et l’équité entre hommes et femmes 5.51 11                    
  Prendre des mesures législatives et réglementaires pour éliminer toutes formes de discrimination à l’égard des femmes, des personnes handicapées, et des enfants affectés par le VIH/SIDA 5.52                 1. Plaidoyers à l’endroit de l’Etat et des organismes de prise en charge des PVVIH pour éradiquer les discriminations

2. Plaidoyer pour l’accélération de l’adoption de la loi de protection sociale des personnes handicapées

3. Formation/ Sensibilisations

4. Suivi de la mise en œuvre de la recommandation

 

   
  Prendre des mesures pour augmenter la participation des femmes dans la gouvernance et les instances décisionnelles 5.53 11                    
  Mettre en oeuvre de manière formelle et concrète les mécanismes de prévention et protection pour les femmes victimes de violence et de mutilation génitales féminines 5.55. 13                    
  Interdire les pratiques néfastes, y compris en adoptant des mesures additionnelles pour combattre toutes les formes de violence à l’égard des femmes et filles 5.56. 13                    
  Continuer les efforts pour combattre la traite d’êtres humains, en particulier l’exploitation des enfants et des femmes en augmentant les efforts pour combattre l’impunité des trafiquants et la coopération régionale 5.58.                      
  Adopter une prévention effective et des mesures efficaces afin de mettre fin à tous les cas de mariage précoce et de mutilation génitale féminine 5.59                      
  Améliorer l’accès à la justice pour les femmes par le biais d’une aide légale et garantir les femmes défenseurs de droits humains peuvent travailler sans risque et ne sont pas entravé dans leurs activités 5.85         13            
  Grâce à ses propres efforts et à la coopération internationale, diminuer encore davantage le taux de mortalité maternelle et infantile 5.109                      
  Améliorer le système de santé et fournir spécifiquement des mesures supplémentaires sur l’infrastructure et les ressources pour la santé maternelle, y compris la formation des sages-femmes, en mettant l’accent sur les soins de santé des mères et des bébés pendant la grossesse et l’accouchement 5.112                      
  Assurer l’abolition de toutes les formes de mariages précoces et forcés, y compris en augmentant l’âge minimum du mariage à 18 ans pour les filles 6.17                      
  Le Comité réitère la recommandation qu’il a formulée antérieurement invitant l’État partie à: a) Accélérer la finalisation et l’adoption, selon un échéancier clair et précis et sans retard, de la réforme législative afin d’aligner les dispositions de droit interne sur la Convention; et b) Veiller à ce que les dispositions discriminatoires soient toutes recensées et abrogées, en particulier celles du Code pénal, du Code des personnes et de la famille, du Code de la nationalité et du Code de procédure pénale, afin d’instituer une égalité de jure et de permettre l’égalité de facto des femmes, conformément aux obligations incombant à l’État partie en vertu de la Convention.   12       15            
                             
  Considérer ratifier la Convention 189 de l’OIT 5.14                      
  Garantir un enregistrement universel des naissances et prendre les mesures nécessaires pour atteindre l’éducation universelle primaire et combattre l’analphabétisme 5.24                      
  Prendre les mesures nécessaires pour faire en sorte que l’enregistrement des naissances soit obligatoire et gratuit pour tous les enfants

 

5.27                 1. Etude documentaire sur les rapports d’enquêtes portant sur l’établissement des actes de naissance au Togo

2. Organisation des colloques sur la problématique de l’enregistrement des naissances

3. Renforcement des capacités et sensibilisation des acteurs de délivrance des actes de naissance

4. Suivi de la mise en œuvre de la feuille de route au sorti du colloque

   
  Incorporer les ODD dans les politiques et programmes de développement 5.35.                      
  Inclure l’éducation aux droits humains dans les cursus des institutions d’éducation 5.36.                        
  Soumettre les rapports en retard aux organes conventionnels du Haut-commissariat aux droits de l’homme 5.37.                        
  Soumettre les rapports en retard aux organes conventionnels du Haut-commissariat aux droits de l’homme 5.37.                        
  Augmenter les efforts pour combattre la violence à l’égard des femmes et des filles, y compris en promouvant l’alphabétisation parmi ces groupes 5.62.                        
  Continuer plus encore la mise en oeuvre du Plan de Développement National pour générer des ressources qui seront utiles dans le combat contre la pauvreté 5.100.                        
  Collaborer avec les partenaires internationaux pour trouver des solutions innovantes pour la gestion efficace de l’eau afin de garantir les besoins alimentaires de tous 5.101.                        
  Poursuivre et augmenter les efforts entrepris dans les secteurs de l’éducation, de l’eau et l’assainissement 5.102.                        
  Prêter plus d’attention aux programmes de développement social et économique 5.104.                        
  Prêter plus d’attention aux droits à l’alimentation et aux conditions de vie de la population 5.105.                        
  Inclure les personnes touchées par l’industrie d’extraction de phosphate dans les négociations sur le règlement et l’acquisition de terres agricoles alternatives qui les concerne 5.106.                 1- Vulgarisation approfondie des normes ITIE par des campagnes d’informations et de sensibilisation

2- Vulgarisation des directives de la Banque Mondiale relatives aux PAR (plans d’Action de Réinstallation) des PAP (Personnes Affectées par un Projet) d’utilité publique

3- Vulgarisation du CPR (Cadre Politique de Réinstallation) de la Banque Mondiale  C’est un document qui détermine l’indemnisation et le dédommagement équitables des personnes affectées par un projet public

4- Plaidoyer auprès du gouvernement pour la mise en place effective et opérationnelle des Conseils préfectoraux selon la loi N° 2007-011 du 13 mars 2007 relative à la Décentralisation et Liberté Locale ; Articles 139 à 198

5- Plaidoyer auprès des sociétés extractives et minières pour la mise à disposition des populations des rapports annuels de leurs ristournes et contributions à leur développement.

7- Plaidoyer auprès des Conseils Préfectoraux pour la publication des rapports annuels des ristournes et contributions des sociétés extractives et minières et ceux des projets utiles et nécessaires à exécuter dans le cadre du développement.

8- Plaidoyer auprès du CP (Comité de pilotage) afin que les normes ITIE soient effectivement respectées par les sociétés extractives et minières

 

   
  Garantir la mise en œuvre des lois pertinentes pour protéger les personnes et l’environnement, en exigeant des entreprises de phosphate de travailler avec le gouvernement et soutenir ses efforts visant le développement local et régional, notamment en construisant des dispensaires scolaires et en fournissant l’eau et l’assainissement aux personnes touchées 5.107.                        
  Allouer des ressources au renforcement des capacités du personnel médical en vue de réduire la morbidité et la mortalité globales 5.110.                        
  Accorder plus d’attention à la lutte contre le VIH / sida, le paludisme, les maladies transmissibles et non transmissibles et le renforcement du secteur pharmaceutique 5.111.                        
  Elaborer et mettre en œuvre un plan d’action pour l’éducation aux droits de l’homme 5.113.                        
  Continuer de renforcer la qualité de l’éducation en construisant et en équipant des installations scolaires 5.114.                        
  Continuer les démarches nécessaires pour réaliser l’enseignement primaire universel 5.115.                        
  Accélérer l’élaboration d’un plan national d’éducation aux droits humains 5.116.                        
  Rechercher le soutien des partenaires pour poursuivre ses efforts dans le domaine du droit à l’éducation et du droit à la santé 5.117.                        
  Continuer les efforts pour améliorer les droits humains dans le pays, en particulier l’éducation des filles 5.122.                        
  Continuer l’intégration des cours sur les droits humains à tous les niveaux de l’enseignement 5.124.                        
  Étant donné l’égalité d’accès à l’éducation, aux soins de santé et aux autres services sociaux, indépendamment des certificats de naissance ou non, à tous les enfants 5.128.                        
  Adopter une loi visant à promouvoir l’accès à l’éducation et aux services de santé pour tous les enfants handicapés 5.129.                        
  Continuer à faire des efforts pour introduire progressivement un système d’éducation inclusif pour les enfants handicapés 5.132.                 1. Plaidoyer pour l’institutionnalisation de l’éducation inclusion

2. Renforcement de capacités des acteurs du système éducatif sur l’éducation inclusive (Directeurs régionaux, Directeurs des ENI/ENS, les inspecteurs, conseillers pédagogique)

3. Mobilisation des ressources
Suivi de la mise en œuvre de la recommandation

   
  Continuer d’améliorer l’accessibilité des personnes handicapées aux infrastructures, à la formation et à l’éducation 5.133                 1-Plaidoyer à l’endroit de l’Etat pour rendre accessible les infrastructures publiques

2- Renforcement de capacité des acteurs impliqués sur les avantages et la nécessité de rendre les infrastructures (publique et privées) accessibles aux personnes handicapées

 

   
  Accélérer le processus de ratification de la CIPDTMMF/ICRMW 5.9.                        
  Faire des efforts supplémentaires pour protéger et intégrer dans la société les femmes désavantagées telles que les villageoises, les femmes handicapées, les femmes détenues, en adoptant des mesures visant à remédier à leur situation, en particulier dans le domaine de l’éducation, l’emploi, la santé et la sécurité sociale 5.39.                        
  Renforcer les efforts pour prévenir et combattre toutes les formes de discrimination et violence à l’égard des femmes, des enfants et autres groupes vulnérables par le biais de l’adoption d’une législation complète et de campagnes de sensibilisation 5.50.                        
  Adopter le plus vite possible un décret établissant une Commission nationale pour combattre la traite d’êtres humains 5.61.                        
  Renforcer les actions visant à mettre un terme aux mariages précoces et forcées 5.64.                        
  Garantir la mise en œuvre des lois pertinentes pour protéger les personnes et l’environnement, en exigeant des entreprises de phosphate de travailler avec le gouvernement et soutenir ses efforts visant le développement local et régional, notamment en construisant des dispensaires scolaires et en fournissant l’eau et l’assainissement aux personnes touchées 5.107.                        
  Allouer des ressources au renforcement des capacités du personnel médical en vue de réduire la morbidité et la mortalité globales 5.110.                        
  Accorder plus d’attention à la lutte contre le VIH / sida, le paludisme, les maladies transmissibles et non transmissibles et le renforcement du secteur pharmaceutique 5.111.                        
  Elaborer et mettre en œuvre un plan d’action pour l’éducation aux droits de l’homme 5.113.                        
  Elaborer des politiques économiques et des stratégies de réduction de la pauvreté 6.26                 1. Veiller à ce que la contribution de la société civile soit prise en compte au PND. (Déjà réalisé )

2. Mobiliser des ressources pour accompagner les actions de réduction de la pauvreté.

   
  Modifier le Code des personnes et de la famille afin de mettre l’accent sur la prévention de la violence sexuelle et sexiste et le soutien aux victimes de cette violence 6.17                 1. Vulgariser les textes sur les violences faites aux femmes

2. Dénoncer les cas de violences

3. Mettre en place des statistiques sur les violences faites aux femmes et aux filles dans chaque ONG et les traduire au gouvernement pour actualiser les statistiques nationales